Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Risquer ou ne pas risquer?
Sommes nous obligés de nous terrés, de faire attention au trottoir et à la toile internet?

Doit-on dialoguer avec les jeunes, et accepter d'être en compétition avec les extrémistes dans la conquête des esprits?

Le temps de l'éducation populaire est venu.

Il n'y a pas débat: le débat doit avoir lieu, car s'il n'a pas lieu, ce seront les fusils qui débattront.

Nous devons discuter avec les jeunes et désamorcer les bombes humaines, faites de frustrations, en intégrant d'avantage, en instruisant d'avantage, en critiquant d'avantage nos propres fondements et mécanismes, en cessant de prendre pour acquis ce qui ne l'est que pour nous.

Toute période ou fleuri l'anarchie est une période de perte de contact avec le corps social.

C'est l'économie qui sape le processus qui est rejoint en valeur par la nation. Il faut émanciper le juridique et le législatif de la dimension du pouvoir économique, et nous serons assez vertueux pour nous prémunir.

Nous devons affronter les défis du temps pour construire un monde où la paix aura enfin sa place, et pour cela, nous devons désamorcer les bombes humaines, psychiques et mentales, par une éducation, thérapie sociale, et par une instruction, alimentation de l'esprit.

Le risque de dire les choses est un risque à prendre.

Le fait de me dire que je prend des risques en parlant, c'est faire l'avoeu du succès des terroristes: ils ont donc instauré la peur? Je veux bien admettre que j'ai peur, mais je refuse de cesser le combat de la liberté authentique pour autant, celle d'être moi-même et de promouvoir un monde libéré des erreurs qui nous ont conduit là, même s'il faut affronter la tempète du jour présent.

Tag(s) : #éducation & santé mentale

Partager cet article

Repost 0